Tout savoir sur les canalisations

Tout savoir sur les canalisations

Si l’on devait comparer une installation de plomberie avec un corps humain, alors les canalisations constitueraient d’un côté le système circulatoire, de l’autre le système digestif. Distribution d’eau chaude et d’eau froide et de chauffage d’un côté, évacuations de l’autre, les canalisations représentent l’essentiel de votre installation sanitaire. Types de canalisations, matériaux, raccords : tour d’horizon des canalisations pour mieux comprendre.

Les canalisations de distribution

Pour faire le point sur les canalisations dans une installation de plomberie domestique, un petit tour d’horizon des types de tuyaux de distribution d’eau s’impose. En effet, alors qu’il y a encore quelques années, seuls les tuyaux de cuivre étaient utilisés, aujourd’hui, on dénombre 3 types principaux de canalisations pour cet usage :

  • Les tuyaux de cuivre : leur coût varie en fonction du cours du matériau mais ce sont les plus traditionnels, garantis pour 30 ans s’ils n’ont pas été endommagés ou fragilisés lors de l’installation, ils peuvent servir aussi bien pour la distribution d’eau sanitaire que pour le chauffage. Ils peuvent être cintrés, être utilisés en apparent pour un résultat esthétique. Mais les raccords imposent de maîtriser la soudure.
  • Les tuyaux de PER : le polyéthylène réticulé haute densité tend à supplanter le cuivre dans de nombreuses installations sanitaires. Moins cher que le cuivre, son coût ne dépend pas d’un cours. Il est en outre facile à travailler et, surtout, permet des raccords sans soudures… ce qui explique l’engouement des particuliers pour ce matériau si pratique. En revanche, perméable à l’air, il est déconseillé de l’utiliser pour le chauffage : cette perméabilité à l’air favorise la formation de boues dans le réseau.
  • Les tuyaux de multicouche : c’est une version évoluée du PER qui intègre une couche imperméable à l’air, pour permettre une utilisation intégrale, sans restrictions.

Notes :
  • Chaque appareil (Robinet, WC, lavabo, lave-vaisselle, etc.) doit avoir un débit d’eau précis, ce qui implique d’utiliser des canalisations ayant un diamètre suffisant. C’est en particulier vrai pour le PER et le multicouches, disponibles en de nombreux diamètres. Par exemple, pour un évier, il faut une canalisation ayant un diamètre intérieur de minimum 12 mm alors que ce dernier devra être de seulement 10 mm pour une machine à laver.
  • Si l’on envisage de raccorder plusieurs appareils sur une même canalisation principale, il est impératif de prévoir un diamètre plus important pour la canalisation principale. On détermine ce diamètre en fonction de coefficients attribués à chaque type d’appareil sanitaire.

Les canalisations d’évacuation

Jadis en fonte, voire en béton, les canalisations d’évacuation (eaux usées et eaux pluviales) doivent également respecter certaines normes pour garantir une évacuation convenable des eaux et une longévité suffisante. Aujourd’hui, on utilise quasi exclusivement des tuyaux de PVC, faciles à travailler, ne demandant aucune soudure et garantis pour une grande longévité.

Mais les canalisations d’évacuation également exigent de respecter certaines normes pour garantir l’efficacité de l’installation ! Pour plus de confort et une installation sanitaire de qualité, nous ne saurions que vous recommander de solliciter l’expertise d’un professionnel qui, par formation et expérience, sait quels types de canalisations utiliser en fonction des besoins, du budget, du projet. Avec Plus Que Pro, offrez-vous les services d’une entreprise recommandée par ses clients.
 

Venez également découvir : Quels matériaux pour refaire sa plomberie ?

Rédigé le 25/03/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis