Quels sont les composants d'une charpente ?

Quels sont les composants d'une charpente ?

La charpente désigne l’assemblage de poutres et de poteaux créant l’ossature qui soutient le poids de la couverture et des charges verticales. Une charpente classique est principalement composée de pannes, chevrons, liteaux, et autres fermes.

La ferme

La ferme est un élément de forme triangulaire, disposée de manière perpendiculaire aux murs de soutien, dont la fonction consiste à supporter la charge pondérale de la toiture. En bois, en métal, ou associant les deux matériaux, les fermes sont reliées entre elles grâce à l’ajout des pannes.
A la base du triangle formé par la ferme, on trouve des entraits reposant sur deux murs porteurs, ainsi que des arbalétriers qui jouent le rôle des côtés du triangle. On relève aussi la présence de poinçons qui coïncident avec la hauteur de la ferme, joignant l’entrait au faîtage de la toiture. Enfin, des contrefiches renforcent la structure en liant le poinçon à la panne faîtière.

Les pannes

Eléments permettant la liaison des fermes entre elles, les pannes constituent des pièces de bois horizontales, et supportent les liteaux et les chevrons. En bois ou en métal, on note trois sortes de pannes : la panne faîtière, localisée au sommet de la charpente, parfois nommé faîtage, la panne ventrière ou intermédiaire, positionnée au milieu du pan de toit, et la panne sablière, posée sur les murs à l’extrémité de chacune des pentes.
Leur fonction est d’accompagner les charges depuis les chevrons vers les fermes. Sachez que l’entraxe (distance d’axe en axe) de panne dépend de la nature de la fabrication de l’ouvrage, mais aussi des charges de toit, et de la section et de l’essence du bois utilisé.

Chevrons et liteaux

Le chevron sert à la répartition de la charge de la toiture sur les pannes. Installé dans le sens de la pente, avec un entraxe minimum de 50 à 60 cm, il se distingue du liteau, en affichant une section plus grande : 11 cm de hauteur sur 8 cm de largeur, 7 x 6,3 cm, ou 5 x 4,5 cm.
Pièce de bois utilisée pour supporter la couverture du toit, le liteau présente un format maximal de 40 x 40 mm. Les liteaux sont placés sur les chevrons afin d’accueillir les éléments de la couverture, comme les tuiles, les ardoises non clouées sur volige, etc. A titre informatif, le pureau définit l’écartement entre les liteaux.

Les voliges

Planche de bois assez fine, la volige est un élément rectangulaire, dont les dimensions oscillent entre 12 et 34 mm d’épaisseur, et entre 10 et 30 cm de largeur. Elle dispose d’une section taillée en biseau, le côté plus épais devant former sa partie supérieure. La volige est susceptible de se substituer aux liteaux afin d’accrocher les tuiles ou ardoises conçues à cet effet.
Le voligeage désigne le plancher constitué par les voliges clouées entre elles sur les chevrons. Cette surface a pour but de supporter les matériaux de la couverture du toit. Ces éléments servent aussi à fixer les systèmes de gouttières, ou encore les panneaux photovoltaïques.

A lire également : Choisir sa charpente


Rédigé le 22/04/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis