Rendre son gazon plus vert : toutes les astuces

Rendre son gazon plus vert : toutes les astuces

Rien n’est plus esthétique qu’une pelouse fraîchement coupée qui arbore une jolie teinte verte. Cependant, peu de jardiniers en herbe parviennent à ce résultat. Voici quelques astuces pour verdir de la plus belle des façons votre gazon, valorisant ainsi vos espaces extérieurs.

Le choix des semences de gazon

Les semences correspondent aux graines que l’on plante pour obtenir un gazon. Il en existe de différentes sortes, ce qui joue sur l’aspect visuel des brins d’herbe. Il est donc important d’observer avec attention les graminées qui composent votre semence.
Notez que les agrostides sont particulièrement en adéquation pour verdir le gazon, puisque ces semences permettent d’avoir un résultat très esthétique, avec un magnifique vert velouté.
Pour continuer à disposer d’une pelouse verdoyante même en hiver, privilégiez les semences comme le ray-grass ou le pâturin des prés. Pour ceux qui insistent pour que leurs pelouses verdissent principalement en période estivale, ciblez la fétuque ovine durette, ou encore la fétuque rouge demi-traçante, le tout agrémenté de 10 à 20 % de graines de trèfle nain.

Quid de l’engrais pour gazon ?

Un engrais est une substance minérale ou organique qui sert à booster la croissance des plantes et des végétaux, en se muant en éléments nutritifs. Nourrir votre pelouse par de l’engrais est donc une solution.
A l’arrivée du printemps, utilisez de l’engrais enrichi en azote, qui va stimuler la production foliaire, tout en intensifiant la teinte du gazon. Sachez tout de même que l’azote a tendance à se dissoudre assez rapidement. Il est donc impératif d’en épandre une seconde couche durant la période printanière, afin d’accentuer la jolie couleur verte de votre gazon.

Élément prépondérant : l’arrosage

Il n’y a pas besoin d’être un jardinier professionnel pour savoir que l’arrosage et l’humidité en découlant constituent des éléments centraux pour avoir une pelouse verdoyante.
Sachez que l’arrosage est nécessaire dès que la température ambiante dépasse les 20°C. Comptez un apport au mètre carré d’environ 3 à 4 litres d’eau. Ce volume d’arrosage permet à l’eau de pénétrer la terre jusqu’aux racines. Avec les chaleurs estivales, il est bien évidemment recommandé d’arroser le soir ou la nuit, ce qui réduit sensiblement le processus d’évaporation, particulièrement élevé en journée.
Si vous résidez dans une région au climat chaud et sec en été, pensez à assoiffer légèrement votre pelouse avant de l’arroser au printemps. Cet acte bénéficie aux racines plus robustes et plus profondes, qui seront capables de mieux résister au moment des grosses chaleurs. Autre astuce : tondez votre gazon assez haut en été (6 à 7 cm), pour que les brins d’herbe soient aptes à mieux résister également aux températures élevées et au manque de précipitations.

Conseils bonus :

  • Aérez le sol via un rouleur aérateur pour réduire l’effet de tassement du sol qui a tendance à asphyxier la pelouse ;
  • Rajeunissez le gazon en retirant l’herbe morte grâce au passage d’un scarificateur ;
  • Menez le combat face aux plantes indésirables : mousse, trèfles, chiendent, etc.
A lire également : Quand et comment faut-il implanter sa pelouse ?

Rédigé le 12/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis