Récupérer l'eau de pluie

Comment récupérer l'eau de pluie ?

20 000 litres. C’est la consommation moyenne annuelle en eau d’un jardin de 100 m². Autant dire qu’arroser son jardin coûte cher… Or, utiliser de l’eau potable pour arroser son jardin est une absurdité quand on peut utiliser l’eau de pluie ! Le problème, c’est qu’il faut pouvoir la stocker, pour l’utiliser quand on en a besoin. Citerne enterrée, bacs récupérateurs : voici quelques conseils pour récupérer l’eau de pluie.

La citerne enterrée : la solution idéale… et coûteuse

La solution la plus performante pour récupérer massivement de l’eau de pluie, la stocker pour les périodes de sécheresse et l’utiliser, pour arroser son jardin en particulier, est la cuve enterrée.
Le principe est simple : il s’agit de creuser une fosse (dont les dimensions dépendront du volume souhaité) puis d’y placer ou d’y fabriquer une cuve de récupération d’eau de pluie. Des évacuations d’eaux pluviales sont ainsi créées à partir des chenaux des toitures pour rediriger ces eaux vers la cuve. La cuve doit être équipée d’un trop-plein renvoyant les excès d’eau dans le réseau d’évacuation.
L’utilisation de l’eau de la cuve enterrée nécessite en revanche l’installation d’une pompe, raccordée à l’électricité.

Pour une cuve de récupération d’eau de pluie enterrée, deux solutions se présentent :
  • Les cuves clé en main, généralement vendues en kit (avec cuve, tuyaux, pompe, etc.) ;
  • Les cuves maçonnées.
Pour une cuve clé en main, comptez en moyenne 2 000€ pour 5 000L. A ce prix, il faut éventuellement ajouter le prix du creusement de la fosse permettant d’accueillir la cuve. Pour une cuve maçonnée, le tarif dépendra du volume. Pour une cuve béton seule, à enterrée et à laquelle il faut ajouter pompe, kit de filtration, etc., comptez en moyenne 1 800€ pour 10 000l.
Le gros avantage de la cuve maçonnée est de pouvoir gérer complètement le volume de récupération souhaité, pour une autonomie totale.

Les bacs de récupération d’eau de pluie

L’autre solution, privilégiée pour les petits budgets, est le bac de récupération extérieur. Grosse cuve de 125l à 1 000l, ces bacs se raccordent également aux évacuations d’eaux pluviales et permettent de réduire quelque peu sa consommation en eau potable pour l’arrosage du jardin.

Peu chers à l’achat et pouvant être installés très facilement, ces bacs récupérateurs d’eau de pluie présentent néanmoins trois inconvénients :
  • Ils occupent une place non négligeable en extérieur ;
  • Leur volume étant faible, ils ne permettent pas de faire face aux périodes de sécheresse, contrairement aux cuves enterrées ;
  • S’ils ne peuvent être installés en hauteur, une pompe est obligatoire (ce qui augmente le coût et réduit donc la rentabilité de l’investissement).

Récupération d’eau de pluie : le conseil de professionnels

Bien sûr, si vous souhaitez obtenir une autonomie totale grâce à la récupération d’eau de pluie chez vous, le mieux est de solliciter l’expertise de professionnels qui sauront évaluer vos besoins (en fonction de la surface à arroser, de la région et de sa pluviométrie, de votre budget, etc.) et établir des propositions adaptées. Avec Plus Que Pro, vous pouvez choisir une entreprise engagée dans une démarche qualité et évaluée par ses clients… le tout près de chez vous. Alors profitez-en !

Venez lire également : Avantages et inconvénients des adoucisseurs d'eau

Rédigé le 14/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis