ballon-eau-chaude

Ballons d'eau chaude : modèles et tarifs

Ils restent les systèmes d’eau chaude sanitaire préférés des Français, les ballons d’eau chaude ont encore de beaux jours devant eux, même s’ils sont de plus en plus supplantés par les chauffe-eau thermodynamiques et autres alternatives plus écologiques. A résistance blindée ou à résistance stéatite, thermodynamique, à stratification : le point sur les types de chauffe-eau et leurs tarifs.

Le chauffe-eau à résistance blindée


Les ballons électriques à résistance blindée sont les plus anciens modèles de ballons : ce sont ceux qui existent depuis des dizaines d’années et que nous connaissons tous. Le principe : une résistance (appelée thermoplongeur) recouverte d’inox est simplement plongée dans l’eau, au contact direct de celle-ci. Ainsi, la chauffe est rapide et efficace. Malheureusement, la résistance finit par se couvrir de tartre et l’anode finit par être complètement dissoute. Il faut alors changer la résistance après vidange du ballon.
Inconvénients : inutilisable en région à l’eau dure et maintenance pénible.
Avantages : prix. Compter entre 150€ et 300€ pour un ballon de 200l.

Le chauffe-eau à résistance stéatite


Pour pallier ce problème, les industriels ont créé des ballons à résistance stéatite. Le principe : la résistance n’est plus plongée dans l’eau mais insérée dans une coque, un fourreau en matériau réfractaire qui, lui, est plongé dans l’eau. Ainsi, si la chauffe est plus lente (il faut d’abord chauffer le matériau réfractaire avant que l’eau puisse être chauffée), en revanche, la résistance a une durée de vie bien plus longue. En outre, sa maintenance est bien plus pratique puisqu’il n’est plus nécessaire de vidanger le ballon.
Inconvénients : le prix. Ce type de ballon coûte plus cher. Comptez en moyenne de 250€ à 600€.
Avantages : plus grande longévité, entretien plus facile, utilisable quelle que soit la nature de l’eau.

Le chauffe-eau thermodynamique


Plus récents et plus écologiques, les ballons thermodynamiques permettent de bénéficier d’un crédit d’impôt (30% en 2016), simplement parce qu’ils exploitent, en complément d’une résistance stéatite, une pompe à chaleur. Ainsi, quand la température extérieure le permet, les chauffe-eau thermodynamiques utilisent les calôries contenues dans l’air extérieur pour chauffer l’eau du ballon. Dès que les températures extérieures descendent en-dessous d’un certain seuil (en général 5/7°C), c’est la résistance électrique qui prend le relai.
Inconvénients : le prix. Beaucoup plus chers, ces ballons coûtent en moyenne entre 1 200€ et 3 000€.
Avantages : grande longévité, crédit d’impôt de 30% en 2016, coût d’utilisation nettement moindre.

Le chauffe-eau à stratification


Le ballon à stratification n’est pas à proprement parler un type de ballon indépendant. En réalité, tous les types de ballons peuvent s’appuyer sur le principe de la stratification. Ce qu’il faut retenir c’est que les ballons à stratification utilisent la stratification naturelle de l’eau (l’eau chaude se plaçant sur le dessus du ballon) pour accélérer la chauffe et ainsi réduire les dépenses énergétiques tout en optimisant la disponibilité de l’eau chaude.
Pour en savoir plus sur les différents types de ballons d’eau chaude et faire le point sur vos besoins, parlez-en à un professionnel près de chez vous avec Plus Que Pro : vous pouvez choisir une entreprise évaluée par ses clients, pour signer en toute transparence !

A lire également : Ballon d'eau chaude : comment ça marche ?

Rédigé le 21/05/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis