Plinthe PVC : avantages et inconvénients

Plinthe PVC : avantages et inconvénients

Elément utilitaire et décoratif, la plinthe se positionne le long du sol, au pied des murs, en extérieur comme en intérieur des bâtiments. Les modèles de plinthe se déclinent notamment en fonction du matériau sélectionné. Le PVC confère plusieurs atouts à la plinthe, bien qu’il faille noter quelques inconvénients tout de même.

Quelle est l’utilité d’une plinthe ?

La plinthe est en quelque sorte la dernière touche, la dernière finition, de votre revêtement au sol, notamment en ce qui concerne le carrelage. Cet élément permet aussi de masquer les raccords, ou bien de dissimuler les espaces laissés lors de l’étape de pose du parquet, afin que le bois puisse se dilater.
La plinthe évite aussi à la moquette ou au linoléum de se décoller, ou encore permet de cacher les fils électriques pour un meilleur esthétisme de la pièce concernée.

Plinthe en PVC : des atouts techniques

Le PVC est un matériau alternatif aux traditionnelles plinthes en bois ou plinthes en carrelage. En effet, les plinthes en PVC peuvent par exemple être posées dans n’importe quel type de pièces, en complément de tous types de sols : parquet, carrelage, revêtement souple, moquette, etc.
Par sa surface lisse, le PVC est facile à entretenir, d’où l’intérêt d’installer ces modèles de plinthes dans des pièces simples à entretenir, comme une salle de jeux ou une chambre d’enfant. L’humidité n’est aucunement un facteur dérangeant, le PVC étant parfaitement résistant. Ainsi, les plinthes en PVC siéront aussi aux pièces d’eau : salle de bain, WC, cuisine.
Enfin, la plinthe en PVC constitue une option satisfaisante dans des pièces qui nécessitent de refaire le dispositif d’électricité. Cette opération sera simplifiée grâce à des modèles électriques, qui peuvent tout à fait être conçus en PVC.

Plinthes en PVC : de nombreux avantages

Le PVC est avant tout un matériau léger, relativement souple, et surtout facile à manipuler. Ainsi, pour la découpe, la présence d’une pince coupante ou d’une scie est suffisante.
Entièrement ajustable, la fixation des diverses plinthes passe soit par une pose collée (application de mastic ou d’une colle en silicone), soit par une pose clouée (chevillage ou vissage à l’aide d’une perceuse).
Une plinthe en PVC est commercialisée sous des hauteurs variées, certains modèles affichant par ailleurs des lèvres souples, caractéristique idéale pour étanchéifier un maximum l’espace entre le sol et le mur.
En termes d’esthétisme, le PVC est disponible en blanc, mais peut être personnalisé grâce à un large panel de couleurs, dont l’imitation bois.

Plinthes en PVC : inconvénients et prix

Le PVC constitue un matériau moins noble et moins chaleureux que le bois, alors que d’un point de vue esthétique, il nécessite de créer une bonne harmonie avec les revêtements de chaque pièce. De plus, le PVC est moins résistant aux chocs dans le temps que le bois de qualité ou le carrelage.
Côté budget, le PVC est plutôt accessible puisqu’il faut compter moins de 10 € par mètre linéaire de plinthe, mais au moins 20 € pour une plinthe laissant un passage aux fils électriques.

Rédigé le 30/06/2016 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis