isolant-ecologique

Isolation écologique : balles de riz et d’épeautre

A l’heure de la COP21, de la raréfaction des énergies fossiles, de la nécessité de réaliser des économies d’énergie mais aussi d’utiliser des matériaux naturels et recyclés, les balles de riz et d’épeautre, ces petites enveloppes de céréales habituellement utilisées comme litières pour animaux, se présentent comme des solutions rêvées pour garantir le confort thermique de nos habitations. Zoom sur la balle de riz et la balle d’épeautre, ces nouveaux isolants écologiques.

Balle de riz, balle d’épeautre : définition

Il ne s’agit évidemment pas du fameux « référentiel bondissant » cher à nos pédagogues mais bien de l’enveloppe des grains de riz ou d’épeautre. Riches en silice, les balles de riz et d’épeautre sont des déchets naturels, organiques, largement sous-exploités par les producteurs de céréales. Et pour cause : aujourd’hui, la seule manière de les valoriser est de les utiliser comme combustible ou de les vendre aux fabricants de litières animales. C’est donc un sous-produit agricole que certains commencent à revaloriser en isolant écologique, naturel et complètement sain, en particulier dans des constructions bois.

Les avantages de la balle de riz et d’épeautre comme isolant

Non comestible pour les insectes ou les nuisibles, la balle est également dense, peu sensible à l’humidité, imputrescible et très résistante au feu. Ces caractéristiques font déjà de la balle de riz et d’épeautre un excellent candidat pour intégrer nos murs et nos toitures ou combles perdus.

Mais également, la balle de riz et la balle d’épeautre ont une densité qui offre un déphasage très long : plus de 8h de déphasage, contre 3h en moyenne pour une laine minérale. Aussi, ces matériaux sont donc optimum pour garantir le confort d’été dans la maison.

Car du point de vue de la résistance thermique, la balle de riz et la balle d’épeautre ont un coefficient légèrement inférieur à la laine minérale habituellement utilisée : il faut 20 cm d’épaisseur de balle de riz ou d’épeautre pour un coefficient thermique R = 3.9.

Comment utiliser la balle de riz et la balle d’épeautre ?

Aujourd’hui, c’est principalement en vrac que ces matériaux écologiques d’isolation sont utilisés.

  • Epandus à la main ou soufflés dans des combles perdus
  • Epandus à la main ou soufflés dans un plancher
  • Epandus dans des panneaux préfabriqués pour les maisons à ossature bois
  • Epandus en sarking, isolation de toiture par l’extérieur

Des panneaux de balles compressés commencent à faire leur apparition mais ils sont pour l’instant minoritaires sur le marché.

A noter : la balle de riz et la balle d’épeautre ne présentent que deux inconvénients :

  • Le poids : dans les panneaux préfabriqués de maisons à ossature bois, il est recommandé d’utiliser des entraxes de 50 cm au lieu de 60 cm pour cette raison
  • La présence résiduelle d’environ 6 kg de grains pour 1 tonne de balle, qui oblige à ajouter de la terre de diatomée (naturelle) pour prévenir les charançons

Si vous êtes intéressé par la balle de riz et la balle d’épeautre comme isolants écologiques et naturels, pensez à en parler à un professionnel près de chez vous avec Plus que PRO. Tous les artisans référencés par notre réseau sont engagés dans une démarche qualité et évalués par leurs clients via notre système d’avis contrôlés certifié ISO 20252.

Rédigé le 19/01/2017 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis