Expert Plus que Pro

Le contenu de cet article a été validé par LE FEU A L'ATRE, expert Plus que PRO.

Pour découvrir ses avis clients, bénéficier de ses conseils et de son expertise pour la mise en place de votre projet, rendez-vous sur :

www.le-feu-a-latre.com

feu-a-latre-poele-bois-granules.jpg

Comment bien choisir son poêle de chauffage

Poêle à bois ou poêle à granulés : quelles différences ?

Le poêle à bois

Destiné avant tout aux amoureux de la flamme qui crépite dans le foyer, le poêle à bois possède plusieurs avantages intrinsèques :
    • le prix : il est moins onéreux que le poêle à granulés, le coût du bois étant plus abordable ;
    • l’entretien : hormis le ramonage obligatoire, il nécessite un entretien minime ;
    • le charme : l’odeur et le son caractéristique du crépitement de la bûche apportent un cachet indéniable aux amateurs d’ambiances cocooning et authentiques.

Il convient néanmoins d’avoir à l’esprit que le chauffage au bois nécessite une présence à demeure. Le feu a en effet besoin d’être alimenté régulièrement au cours de la journée, pour être pleinement efficace. Si vous passez la majeure partie de votre temps chez vous ou travaillez à domicile, le poêle à bois est fait pour vous !

Le poêle à granulés

Plus récent que le poêle à bois, le poêle à granulés (ou à pellets) dispose de caractéristiques très intéressantes, du fait de sa modernité :
    • la propreté : les granulés brûlent quasiment à 100 %, il y a donc très peu de cendres ;
    • le silence : ces appareils modernes sont silencieux et se font oublier ;
    • le confort : la température diffusée est homogène et constante. Il est en effet possible de la régler et de la programmer, selon les jours et les heures de la journée. Les poêles silencieux et connectés (Klover, MCZ…) font d’ailleurs partie des dernières tendances en la matière !

Cela étant, le coût et l’entretien du poêle à granulés sont plus conséquents que ceux de son homologue à bûches. Le prix du combustible est en effet plus élevé que les stères de bois, et bien qu’il ne produise que très peu de résidus, son entretien doit être plus régulier. Outre le ramonage nécessaire (et obligatoire !) pour les deux types de poêles, il faut nettoyer minutieusement l’intérieur du poêle à granulés tous les 2-3 jours. Sans quoi, il perd en efficacité.

Bon à savoir 

Qu’il soit à bois ou à pellets, le poêle constitue un chauffage de complément. En effet, il ne doit pas représenter l’unique mode de chauffage de votre logement. Une autre source de chaleur est tenue de prendre le relais lorsque l’appareil est éteint (électricité, gaz ou fioul). Il va également de soi que les performances de votre poêle seront optimales dans une maison bien isolée.

La qualité du combustible utilisé dans votre poêle : une priorité !

Il est primordial d’utiliser du bois bien sec pour allumer et alimenter le foyer. Le bois doit en effet avoir plus de 2 ans de séchage pour être utilisé sereinement. S’il n’est pas assez sec, vous risquez de rencontrer deux soucis majeurs :
    • la chaleur ressentie sera moindre, donc vous n’exploiterez pas pleinement le potentiel de votre poêle à bois et gaspillerez ainsi de l’énergie ;
    • en brûlant, le bois humide va dégager de l’eau, qui produira du bistre dans le conduit de cheminée. Au bout de 3 ou 4 mois, la cheminée va refouler dans la maison et le conduit sera bouché : vous serez alors obligés de changer tout le tubage de votre cheminée… 

Et pour le poêle à granulés ?

Pour les granulés, il convient également d’être vigilant quant à leur composition, car tous les granulés ne se valent pas. Préférez les pellets « 100 % résineux » à ceux estampillés « 100 % bois ». Ces derniers contiennent bien du résineux, mais on y trouve également du feuillu, qui n’est pas aussi sec. En utilisant des pellets de mauvaise qualité, vous vous exposez donc potentiellement à quelques désagréments, comme la formation de mâchefer dans le creuset. Dans ce cas, le poêle ne respirera plus et ne fonctionnera plus avec autant d’inertie que de coutume.

Quand réaliser le ramonage de son poêle à bois ou à pellets ?

Quel que soit le type de poêle installé, il est obligatoire de procéder à son ramonage régulier, pour des raisons de sécurité et de performance énergétique :
    • pour le poêle à bois : il nécessite deux ramonages par an (dont un pendant la période de chauffe). Il est conseillé de réaliser le premier ramonage avant la période de chauffe (en septembre, par exemple) et le second en janvier ;
    • pour le poêle à granulés : le poêle à pellets a également besoin d’être ramoné une fois par an minimum, pour l’entretien de votre poêle et le ramonage du conduit de fumée.

Bon à savoir

Il est nécessaire de faire inspecter son équipement par un professionnel agréé, qui vous remettra un certificat de ramonage attestant de l’entretien en bonne et due forme de votre poêle. Ce document est à conserver précieusement, notamment pour votre assurance en cas de sinistre.

Une dernière astuce pour profiter de son poêle à 100 % ?

« Faire confiance à une entreprise membre du réseau Plus que PRO ! »
Joëlle Harat, gérante de l’entreprise Le Feu à l’âtre

Convaincue de la pertinence de la solution Plus que PRO et de l’importance des avis clients pour faire le bon choix, cette dirigeante d’entreprise recommande à tout futur acquéreur d’un poêle de se tourner vers des professionnels qualifiés. Il est en effet primordial d’avoir affaire à un vendeur connaissant parfaitement ses produits, à même de conseiller au mieux son client en fonction de ses contraintes, de son budget, de ses souhaits en matière d’esthétique, de performance, etc.

« Référez-vous à des professionnels certifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement) », conseille enfin Mme Harat. Ces derniers peuvent vous permettre d’obtenir des aides financières pour vous équiper, et bénéficient d’assurances décennales pour les travaux effectués. De quoi profiter de votre nouveau foyer pour de longues années, en toute sérénité !

Vous résidez dans la Marne et envisagez de faire installer une cheminée, un poêle à bois ou un poêle à granulés dans votre maison ? N’hésitez pas à contacter Joëlle et son équipe du Feu à l’âtre, qui se feront une joie de vous conseiller !

Rédigé le 02/09/2020 -


Expert Plus que Pro

Le contenu de cet article a été revu par LE FEU A L'ATRE, expert Plus que PRO.

Pour découvrir ses appréciations clients, lui présenter votre projet et obtenir des conseils personnalisés, rendez-vous sur :

www.le-feu-a-latre.com