isolation-accoustique.jpg

Comparaison entre isolation phonique et acoustique

Pratiquer une isolation phonique chez soi permet d'éviter que les bruits extérieurs ne résonnent à l'intérieur. Une isolation acoustique revient à garantir une bonne sonorité dans son logement, afin d'éviter que l'énergie sonore intérieure ne se propage à l'excès. Il faut à cet égard réduire la réverbération des bruits en diminuant leur temps de diffusion sur les parois qui se trouvent sur leur chemin. L'isolation acoustique correspond donc plutôt à une correction des nuisances sonores, exprimée par un indice dit d'absorption acoustique désigné par les lettres a W. La baisse drastique de l'effet d'écho est donc à la base d'une telle isolation. Il est par conséquent nécessaire de se prémunir contre les bruits aériens, qui se propagent d'une pièce de l'habitation à l'autre, parmi lesquels le son de la télévision. Les portes et les cloisons doivent donc faire l'objet d'une attention particulière. Les doubles-cloisons sont une option efficace, basée sur le principe masse-ressort-masse.

Une isolation phonique sur mesure

Les nuisances sonores venues de l'extérieur (de la rue ou des jardins) nécessitent une barrière continue, sans interruption ou "pont phonique". Cette isolation particulière est mesurée en dB(A). La répercussion des bruits extérieurs ne doit pas excéder 35 dB(A) pour le confort des occupants du logement. Pour que l'habitat soit étanche du point de vue du son, les fenêtres et autres vitrages sont des points stratégiques. Un double voire triple vitrage freine la propagation des sons et sans épaisseur trop importante, selon le principe masse-ressort-masse. La première vitre vibre sous l'effet du bruit mais ne transmet pas cette vibration à la deuxième vitre. Concernant les murs, l'isolation phonique est bien garantie par une épaisseur suffisante et si possible par le bon matériau. La pierre garantit un effet masse qui fait obstacle à l'onde sonore, même forte. Ce phénomène d'inertie phonique supprime les vibrations sonores, y compris sous forme de dalle horizontale à la base de l'habitat.

Comparaison des techniques isolantes

Pour s'avérer efficiente, l'isolation phonique doit être considérée de façon globale, dès la conception architecturale du logement si possible. Les matériaux utilisés et les systèmes mis en œuvre doivent répondre aux normes imposées en la matière. Pendant la construction ou la rénovation, il est donc judicieux d'opter pour les revêtements de sol qui conviennent :

  • la moquette dotée d'une sous-couche en caoutchouc
  • un parquet sur lambourdes flottantes
  • une dalle souple

sont des solutions pratiques et abordables. En guise de sous-couche, l'idéal est la laine minérale. Elle doit être posée par un professionnel qui saura réaliser une désolidarisation entre le support et la finition du sol. De cette manière, les transmissions de vibrations sonores latérales sont diminuées par un phénomène d'absorption. En comparaison avec les autres laines minérales, la laine de verre et celle de roche sont privilégiées par les artisans qui les utilisent notamment entre la chape et la dalle de béton à la base de l'habitat.

Pour assurer une bonne protection phonique et/ou une isolation acoustique efficace de votre logement, contactez un professionnel qualifié via l'annuaire de notre site.

Rédigé le 29/05/2019 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis