mariage-marocain

Tradition et organisation d’un mariage marocain

Même si les traditions occidentales gagnent de plus en plus de terrains dans les mariages marocains, les traditions restent fortes et la plupart des jeunes qui ont des racines marocaines souhaitent respecter ces traditions et cette organisation. Voici donc un petit tour d’horizon des traditions et de l’organisation d’un mariage marocain.

Les fiançailles : « la khetba »

Selon la tradition marocaine, le mariage est impensable sans la khetba, les fiançailles qui correspondent au moment où la famille du prétendant vient demander la main de la future épouse. A cette occasion, les familles échangent, discutent, se mettent d’accord, notamment concernant l’organisation de la fête.

A la suite de ces fiançailles, pour le mariage marocain comme pour le mariage occidentale, il faudra compter facilement 1 an de préparations avant la grande fête !

La cérémonie : « al kaghet »

De longs mois après les fiançailles, un homme religieux, un « adoul » établira le certificat que les jeunes époux signeront, « al kaghet », qui signifie, littéralement, le papier. Cet événement est une fête privée, où seules les familles proches des époux sont présentes. Ce n’est qu’après la formalisation religieuse de l’union que les familles feront la publicité du mariage, « ichhar azzawaj », telle qu’elle est recommandée dans le Coran.

La préparation de la mariée

La préparation de la mariée est une étape indispensable dans l’organisation d’un mariage marocain selon la tradition. C’est également l’occasion pour toutes les femmes de la famille de la mariée (et, de plus en plus, les femmes de la famille du marié) de se retrouver, entre femmes, au hammam d’abord puis à l’occasion d’une soirée.

En effet, à cette occasion, la mariée est emmenée au hammam pour être choyée par ses proches et amies. Bougies, chants, youyous sont évidemment de la partie puisqu’il s’agit là de célébrer celle qui va être purifiée dans un bain de lait.

Après cela, traditionnellement habillée de vert, elle se verra tatouée au henné par une « nekkacha », symbole de prospérité. Les femmes qui accompagnent la mariée peuvent d’ailleurs se faire tatouer une main ou un doigt, ce qui leur portera bonheur.

Le soir, à l’occasion d’une soirée qui termine cette journée festive 100% féminine, la mariée recevra des cadeaux de la part de son époux et des proches de son époux (sucre, symbole de bonheur ; lait, symbole de pureté ; bijoux, lingerie, chaussures, etc.).

La fête de mariage

Lors de cette grande fête, au cours de laquelle on mangera, traditionnellement, une pastilla, un plat de viande et une corbeille de fruits en dessert, la mariée arrivera en fin de journée, vers 23 heures, parée de ses plus beaux atours, magnifiquement maquillée et coiffée, et portée sur une ammarya dans laquelle on lui fera faire le tour de la salle. 

Assistée de 4 femmes, elle se changera plusieurs fois tout au long de la nuit et trônera princièrement aux côtés de son époux, dans des sièges monumentaux. La fête se poursuivra jusqu’au bout de la nuit… et dans la semaine qui suit, au cours de laquelle les mariés recevront et visiteront les proches présents lors de la fête !

Si vous souhaitez organiser un mariage marocain, utilisez Plus que PRO pour trouver un professionnel spécialiste des mariages orientaux proche de chez vous et recommandé par ses clients via notre système d’avis contrôlés certifié ISO 

Rédigé le 05/07/2017 -


Label Qualité - Member du réseau Plus que Pro

Un projet à réaliser ?

Découvrez les avis clients des adhérents Plus que PRO pour choisir votre prestataire en toute confiance et bénéficier d’un travail de qualité.

Demande de devis