/
/
/
Réaliser un jardin japonais
jardin japonais

Réaliser un jardin japonais

Le jardin japonais est une communion avec la nature qui nécessite de respecter certaines règles traditionnelles. Il s’agit notamment de combiner l’univers minéral avec le monde végétal en limitant au maximum les éléments artificiels. Pour obtenir ce sentiment de quiétude et de sobriété propre au vrai jardin japonais, revenons ensemble sur quelques conseils à appliquer.

Privilégier l’asymétrie


Si le jardin français classique aspire aux lignes droites, le jardin japonais se distingue par ses asymétries. Cette caractéristique répond à la célèbre maxime nippone qui veut que l’ « harmonie naît du déséquilibre ». La disposition des arbres et des rochers doit rechercher cette asymétrie en supprimant par exemple les allées de bordures.

Suivre un rythme impair


Les nombres impairs constituent des signes positifs dans l’art nippon. Ce paramètre s’applique donc au jardin japonais. Les végétaux ne seront pas plantés ou groupés de façon paire, mais plutôt par 3, 5 ou 7. Pour les rochers, c’est la même chose.

Sélectionner des plantes appropriées


Misez sur des végétaux au feuillage persistant comme le chêne, le pin, l’érable japonais ou les arbres fruitiers. Ils forment un parfait décorum, masquant la palissade naturelle en brande de bruyère ou en bambou. Taillez en forme de nuage vos arbustes à croissance lente, et complétez l’ensemble par des plantes couvre-sol, des parterres de mousse ou des espaces de graviers blancs, noirs ou gris.

Etre dans la sobriété


Simplicité et sobriété sont deux valeurs essentielles pour les Japonais. Ne cherchez pas à multiplier les lanternes, les ponts et autres cascades d’eau. Faites au contraire un savant mélange entre les éléments, sans tomber dans l’exubérance et l’excès. Ciblez un élément décoratif pour en faire le thème central de votre jardin japonais, mais en choisissant des tons mats ou bruts. Bannissez le clinquant et le vernis. De même, optez pour des plantes et des rochers aux jolies formes pour créer un aspect harmonieux dans le visuel.

Mettre en valeur en respectant les espaces


Le jardin japonais traditionnel ne se construit pas dans l’accumulation de plantes, procédé qui conduit à rendre une impression désagréable de fouillis. Valorisez des éléments simples en les isolant afin de mieux révéler aux yeux du public leur potentiel. Vous pouvez aussi simplement les espacer.

La matière naturelle : une priorité


Le jardin japonais se définit par une harmonie avec la nature. Mieux vaut dès lors éliminer les meubles de jardin, surtout si ces derniers sont constitués en matière synthétique. Evitez d’installer des rochers en résine pour les mêmes raisons. Si vous vous dites que la matière naturelle risque de se dégrader, sachez qu’au Japon, la tradition veut que toute création soit amenée à disparaître. Ne vous inquiétez donc pas !
 
Ce n’est pas parce que vous souhaitez faire un jardin japonais que vous allez y placer tous les symboles du pays. Ne vous éparpillez pas et concentrez-vous sur un élément décoratif à mettre en valeur : de l’eau, un rocher, une statue de Bouddha, etc.

Découvrez également :