/
/
/
Construire une terrasse sur son toit : à quelles conditions ?
terrasse sur toit

Construire une terrasse sur son toit : à quelles conditions ?

La terrasse est une ouverture sur l’extérieur qui vous apporte quelques m2 supplémentaires en ville ou à la campagne. Mais comment construire une terrasse sur son toit ? Quelles contraintes et pour quels usages ?

Le toit terrasse en bref

En quelques mots, le toit terrasse est un toit que l’on aménage en terrasse. Logiquement, le toit construit ou modifié n’est donc pas pointu, mais plat ! Il se compose d’un seul pan. Ces toitures terrasses sont particulièrement appréciées en ville où les propriétaires, à la recherche d’espaces de vie, imaginent des extensions verticales plutôt qu’horizontales. Elles ornent aussi les nouvelles constructions à la campagne !

La réglementation autour du toit terrasse

Comme dans tous les domaines de la construction, des règles d’urbanisme sont à respecter. La réglementation  concernant les toits est regroupée  dans un ensemble appelé DTU (Document Technique Unifié). Ce dernier vise à cadrer autant la forme, les caractéristiques techniques et le style de la terrasse. Cette réglementation certes contraignante a pour objectif de vous protéger et de vous garantir une terrasse toiture de qualité en matière de support, d’isolation, d’étanchéité, d’ouvertures etc. L’idéal est de confier son projet à un architecte ou un maître d’œuvre en raison de la complexité des travaux et des règles !

Les différents types de toit terrasse

Ce toit plat aménagé repose sur un support (en béton par exemple) et non sur une charpente. Plusieurs éléments composent cette terrasse : l’étanchéité, l’écran pare-vapeur qui protège de l’humidité ou encore des ouvertures facilitant l’aération.
En termes de fonction, deux sortes de toits terrasses prédominent :

  • Le toit terrasse avec circulation.
    Il s’agit de la création d’une vrai pièce de vie. Par exemple, l’espace est aménagé comme un jardin, espace vert ou potager ou encore, le lieu est agencé tel un salon d’extérieur ou une pièce de réception. Sa construction prend en compte la circulation, notamment par rapport à la solidité du support.
  • Le toit terrasse sans circulation.
    Il n’est pas envisagé comme un espace de vie supplémentaire mais plutôt réservé à une installation technique, par exemple, une ventilation ou encore des panneaux photovoltaïques. Vous ne serez pas amené à marcher sur votre terrasse hormis pour le suivi et l’entretien de vos appareils.

Les avantages et le coût d’une toiture terrasse

On l’a vu, le premier avantage de cette construction est de gagner des m2, mais ce n’est pas tout ! Bien étudié et bien construit par un professionnel, votre toit terrasse sera aussi un atout pour l’ensemble de votre maison, notamment en matière d’isolation ou d’étanchéité. Le toit terrasse améliorer la compétitivité thermique et énergétique.
Côté tarif, le prix dépend de la complexité du projet. Comptez au minimum autour des 80 euros du m2 pour un projet simple, mais vous atteindrez assez rapidement une centaine d’euros pour une terrasse toit plus travaillée.

La terrasse toit est une plus-value pour votre maison à condition de vous laisser guider par un professionnel !