Expert Plus que Pro

Le contenu de cet article a été validé par YONNE AUTO SECURITE, expert Plus que PRO.

Pour découvrir ses avis clients, bénéficier de ses conseils et de son expertise pour la mise en place de votre projet, rendez-vous sur :

www.controle-technique-yonne.fr

Auto : les différentes étapes d'un contrôle technique

Auto : les différentes étapes d'un contrôle technique

Obligatoire après 4 ans pour les véhicules neufs puis tous les 2 ans, le contrôle technique a pour objectif de vérifier le bon état mécanique du véhicule. L’objectif : garantir que le véhicule ne présente pas de risque pour le conducteur et les autres usagers de la route. Visite de pré-contrôle, contrôle, contre-visite et contrôle pollution : voici les différentes étapes du contrôle technique. Le point en détail.

La visite de pré-contrôle technique

Bien souvent gratuite dans la plupart des garages et concessionnaires, la visite de pré-contrôle n’est en rien obligatoire mais peut constituer la première étape du contrôle technique. Le principe : faire vérifier le véhicule avant même le contrôle technique pour prévoir les points bloquants et, le cas échéant, effectuer les travaux de mise en conformité avant le contrôle, afin de s’épargner la contre-visite. La visite de pré-contrôle doit idéalement être faite dans les 6 mois au maximum précédent la date limite du contrôle.

A noter : dans la mesure où la contre-visite coûte généralement beaucoup moins cher que la visite de contrôle technique (20€ en moyenne), la visite de pré-contrôle n’est pertinente que si elle est gratuite ou proposée à moins de 20€.

La visite de contrôle technique

Lors de la visite de contrôle technique, le contrôleur va passer le véhicule au banc d’essai pour vérifier son état. Pour ce faire, il analyse plus de 120 points de contrôle concernant 10 fonctions-clés de votre voiture (des freins à l’éclairage en passant par les ceintures de sécurité et les amortisseurs).

A l’issue de ce contrôle, le contrôleur rend un diagnostic relativement précis de l’état du véhicule. Ce diagnostic indique des points qui doivent être obligatoirement corrigés, des points qui peuvent l’être sans obligation et d’autres qu’il faudra corriger dans un futur proche ou à tout le moins avant la prochaine visite.

La contre-visite

Si vous n’avez pas fait de visite de pré-contrôle technique et que le contrôle fait apparaître des points à corriger, alors vous allez être obligés de procéder à des réparations. Ces réparations peuvent être bénignes (acheter une boîte de feux de remplacements, remplacer un feu défectueux, etc.) ou plus lourdes (changer les amortisseurs, les disques de freins, etc.)

Une fois les réparations effectuées, vous pourrez soumettre votre véhicule à la contre-visite pour enfin obtenir votre vignette, ce précieux sésame vous autorisant à nouveau à rouler sans craindre une belle petite amende, voire une immobilisation du véhicule !

Le contrôle pollution

Certains véhicules, les véhicules de société et les utilitaires, doivent, en plus du contrôle technique, procéder tous les 2 ans à un contrôle pollution. Ce contrôle est effectué en alternance avec le contrôle technique. En d’autres termes, un véhicule de société ou utilitaire de plus de 4 ans effectuera chaque année un contrôle : technique une année, pollution l’année suivante, et ainsi de suite !

Rédigé le 05/08/2016 -


Expert Plus que Pro

Le contenu de cet article a été revu par YONNE AUTO SECURITE, expert Plus que PRO.

Pour découvrir ses appréciations clients, lui présenter votre projet et obtenir des conseils personnalisés, rendez-vous sur :

www.controle-technique-yonne.fr