/
/
/
/
6 erreurs à éviter pour votre nouvelle cuisine
6 erreurs à éviter pour votre nouvelle cuisine

6 erreurs à éviter pour votre nouvelle cuisine

Vous construisez votre maison ? Vous êtes en pleine rénovation ? Vous avez simplement envie de changer de cuisine ? Formidable ! Mais, en particulier si vous ne faites pas appel à un cuisiniste ou un architecte d’intérieur, vous allez devoir vous retrousser les manches pour réfléchir à la meilleure implantation pour votre nouvelle cuisine. Voici 6 erreurs à éviter dans la conception de votre cuisine.


Ne pas adapter la conception à l’espace

Oui, un îlot central, c’est très tendance. Oui, une cuisine ouverte, c’est beau, lumineux et pratique. Mais attention ! A trop se fixer sur des envies purement esthétiques, on en oublie parfois qu’une cuisine est avant tout un agencement : c’est-à-dire que sa conception doit s’adapter à l’espace disponible… parce que le contraire n’est que rarement possible !


Partez donc de l’espace dont vous disposez, faites un plan de votre pièce, faites-en des copies, puis commencez à dessiner votre nouvelle cuisine en gardant en tête que vous devez systématiquement conserver une distance de 80 cm devant chaque placard mais aussi devant le four, le lave-vaisselle et le frigo ! Cette simple contrainte, vous le verrez, conditionnera votre implantation.

Mal gérer votre triangle d’activité

Fonctionnalisme et confort doivent être les maîtres-mots qui guident la conception de votre nouvelle cuisine, ne l’oubliez jamais ! Dans cette logique, le célèbre triangle d’activité, dont vous avez forcément déjà entendu parler, est un élément central de votre démarche. Le principe : optimiser les déplacements entre le réfrigérateur, l’évier et la cuisinière.

Dès lors, vous devez rapprocher au maximum ces éléments (sans oublier l’espace poubelles près de l’évier, en prévoyant assez pour la poubelle « normale », la poubelle à verre et la poubelle à recyclage !) et éviter de boucher le passage entre ces trois éléments !

Négliger la crédence

On se concentre sur les meubles, le plan de travail, l’électroménager, etc… et on en oublie que la crédence est tout autant importante que le reste ! C’est elle qui protège vos murs de l’eau et des éclaboussures de graisses et autres, c’est elle qui vous facilite l’entretien de la cuisine et c’est également la crédence qui apporte la touche finale à la déco de votre cuisine.

Oublier la complémentarité meuble/plan de travail

Le plan de travail est un élément primordial de la cuisine, tant d’un point de vue pratique qu’esthétique. Il impose un style à la cuisine et sa qualité permet de travailler de manière confortable et performante. Mais il doit également être adapté aux meubles, tant d’un point de vue esthétique que technique.

On pense surtout aux plans de travail en pierre, en granit ou en marbre : élégants, racés, modernes et robustes, ils sont très tendance… mais aussi incroyablement lourds ! Choisir un plan de travail en pierre doit être réfléchi dès le début de la conception pour s’assurer que les meubles sont capables de supporter la charge !

Sous-dimensionner les rangements

Par souci de déco, on pense généralement avant tout à l’esthétique de sa cuisine. On vise l’épure moderne et élégante, le design et la sobriété… en oubliant qu’une cuisine doit avant tout être pratique. C’est d’ailleurs souvent dans cette logique que l’on abat volontiers une cloison pour ouvrir la cuisine… et se retrouver dans l’impossibilité de rajouter des placards !

Vous devez impérativement faire le point sur le nombre de casseroles, poêles, verres, assiettes, électroménager, etc. que vous devez ranger d’une part, ainsi que sur le volume habituellement occupé par la nourriture dans votre cuisine. Ce n’est qu’à ce prix que vous pourrez concevoir une cuisine pratique.

Miser sur le low-cost

La dernière erreur est enfin de miser sur le low-cost. Par définition, le low cost n’est pas fait pour durer et peut finir par coûter plus cher qu’une bonne cuisine. Nos mères et nos grands-mères se faisaient faire des cuisines pour 25 ans au moins. Sans aller jusqu’à cette extrémité (parce qu’on a le droit de vouloir changer !) on doit se poser la question : est-ce que je veux changer ma cuisine dans 3 ans, ou dans 10 ans. Si vous êtes plutôt 10 ans, alors oubliez le low-cost !

Et pour ne pas faire d’erreur dans la conception de votre nouvelle cuisine, pensez à solliciter les services d’un cuisiniste, d’un agenceur, d’un architecte d’intérieur : ces professionnels sont habitués à concevoir des cuisines et sauront vous conseiller sur les meilleures solutions à retenir.

Obtenir un devis pour la construction de votre cuisine

Découvrez les artisans cuisinistes dont le savoir-faire est évalué par des avis clients contrôlés. N'hésitez pas à leur soumettre vos projets en matière de cuisine !